Thales au salon du Bourget
Space

« Connecting people »

En cours de lecture : « Connecting people »
Article suivant Comment contrer les cybermenaces dans le secteur... Article précédent Communications militaires par satellite : mieux qu'un long...

Le slogan mythique de Nokia fait toujours mouche ! Les besoins des utilisateurs en termes de connectivité croissent exponentiellement. Les satellites « Telecom » sont là pour y contribuer.

Etre connectés en toutes circonstances : sur terre, en mer, dans les airs

La demande du consommateur est aujourd’hui de pouvoir être connecté partout ! L’utilisateur cherche à bénéficier de davantage de connectivité, de mobilité, et avoir accès à tout instant à des contenus de plus en plus riches et volumineux. La solution la plus appropriée pour répondre à cette tendance confirmée du marché est définitivement le système satellitaire de télécommunications. A titre d’exemple, l’opérateur SES a sélectionné Thales Alenia Space en 2016 pour réaliser un satellite de télécommunications Très Haut débit, SES-17, visant en particulier à connecter les avions et les passagers en vol. Le satellite a également pour vocation d’apporter de la connectivité Haut Débit pour des applications relatives au domaine maritime.

Connecter n’importe qui, n’importe quand, n’importe où… C’est l’un des défis du marché actuel des télécommunications. Les systèmes de télécommunications satellitaires [satellite en orbite + segment sol] sont parfaitement adaptés à l’évolution du trafic aérien,  à la fois en termes de volume (capacité satellitaire) et de mobilité. Les charges utiles de ces satellites sont à présent digitales, et peuvent par conséquent adresser le marché là où il se trouve, et gérer la capacité en fonction du besoin. En d’autres termes, ces charges utiles répondent aux besoins évolutifs des opérateurs au cours d’une mission de télécommunications. Cette tendance se confirme puisque, très récemment, l’opérateur Inmarsat a commandé à Thales Alenia Space un nouveau satellite de télécommunications à Haut Débit, qui offrira une capacité supplémentaire pour les services de connectivité dans les avions sur les zones Europe, Moyen-Orient ainsi que le sous-continent indien.

Objets connectés et Fracture Numérique  :

“From connected people to connected objects” :

Un autre marché émergent, porté par la vague 5G, est celui des “objets connectés”. Citons l’exemple des véhicules connectés. Ce type de marchés ne pourra exister sans les satellites de télécommunications qui, capacité mise à part, permettent de garantir la continuité de couverture et surtout la sécurité des données transmises. Là-aussi, Thales Alenia Space, en coopération avec ses clients et ses partenaires, travaille activement sur les projets d’objets connectés.

Réduire la Fracture Numérique :

En 2017, la fracture numérique demeure plus que jamais une problématique de société. Plus de 4 milliards d’habitants – dont la majeure partie vit dans les pays en voie de développement - ne sont pas ou peu connectés à Internet à ce jour. Sur les 42 pays les moins connectés [cela représente 2,5 milliards d’humains !], l’accessibilité à Internet par des moyens traditionnels terrestres demeure très difficile. Dans de nombreux pays occidentaux [dont la France], l’accès à l’Internet Haut débit est également très limité dans certaines zones géographiques spécifiques.

Les satellites de télécommunications à Très Haut Débit [Very High Throughput Satellite], dont Thales Alenia Space est l’un des fers de lance incontestés, représentent une alternative significative et économiquement attractive pour réduire la fracture numérique dans le monde. L’atout de la solution satellitaire repose en effet sur sa capacité à fournir un accès internet sur l’intégralité d’un territoire dit « couvert », indépendamment de la qualité des infrastructures terrestres et ce, à un coût de connexion au réseau similaire pour tous. Offrant une flexibilité opérationnelle sans précédent, cette nouvelle génération de satellites [qui a fortement gagné en agilité, rapidité et compétitivité] fournit des solutions adaptées à un large éventail de besoins utilisateurs, incluant des données pour le consommateur comme pour le professionnel.

Difficile de parler de réduction de la fracture numérique dans le monde sans mettre en exergue l’expertise inégalée de Thales Alenia Space en matière de constellations de satellites de télécommunications en orbite basse. Avec plus de 125 satellites sous sa maîtrise d’œuvre [81 Iridium NEXT, 20 O3b, 24 GlobalStar Seconde génération], Thales Alenia Space est leader mondial en la matière depuis plus de 10 ans.

Les MILSATCOM* :

En matière de sécurité et de défense, les systèmes de télécommunications spatiaux  sont un facteur central, essentiel, de la conduite et de l’efficacité d’action des forces déployées. Garants de la maîtrise et de la circulation de l’information entre les centres de décision et les théâtres d’opération –  pour mieux comprendre, décider, orienter et agir – ces systèmes sont devenus indispensables pour établir et animer les situations tactiques, échanger voix, données, images, vidéos. Les forces armées attendent de ces systèmes qu’ils fournissent une capacité ajustable en volume, flexible, délivrant les ressources de télécommunications quelle que soit la zone de déploiement opérationnelle afin que chaque entité militaire puisse opérer au sein d’un même réseau.

La pleine maîtrise de l’architecture de ces systèmes - du segment spatial au segment sol - permet seule de répondre à l’exigence globale qui consiste à servir les forces avec une capacité en télécommunications flexible et résiliente.

S’agissant de la flexibilité, l’emploi à bord du satellite d’antennes actives (ou de réflecteurs orientables) ainsi que d’un cœur numérique (**) permet de couvrir chaque théâtre d’opérations et de lui allouer dynamiquement et efficacement la capacité en bande requise. Cette capacité flexible - délivrée par la charge utile - prend toute sa valeur opérationnelle lorsqu’elle alimente les terminaux sol, qu’ils soient fixes ou mobiles et ce, quel que soit le domaine dans lequel ils sont déployés (terrestre, maritime ou aéronautique).

S’agissant de la résilience, ces connexions doivent naturellement être ultra-sécurisées pour assurer la pleine disponibilité opérationnelle, la permanence du service en environnement hostile et donc de l’architecture créée pour et sur chaque théâtre d’opérations. Les solutions embarquées, comme celles déployées au sol, permettent de pallier les effets du brouillage, des interférences et de se prémunir des menaces cyber de toute sorte (intrusion, écoute, …).

« Capacité », « résilience », « flexibilité » et « mobilité » sont les maître-mots d’un système MILSATCOM à la pointe de la technologie, un domaine sur lequel Thales Alenia Space est – avec Thales – leader mondial ! Le savoir-faire incontesté de Thales Alenia Space en matière de MILSATCOM est confirmé par la  mise en orbite récente du satellite dual SGDC, dont la mission militaire servira  les forces armées brésiliennes ainsi que par le lancement du programme de la quatrième génération de satellites militaires français SYRACUSE !

* MILSATCOM : Satellites de télécommunications militaires.
(**) : « Digital Transparent Processor » ou « Processeur Numérique Transparent » (en français)

 

Space 19 juin 2017
2 / 7

Avertissement sur les cookies

Thales utilise des cookies et technologies similaires sur ses sites Internet. En continuant votre navigation, vous acceptez tacitement cette utilisation.

En savoir plus